Dans la lune

Suite à de nombreuses recherches et observations, le professeur Phileas Frogue a établi avec certitude que la vie est présente sur la lune. La Compagnie, puissante société industrielle qui domine le marché mondial, finance l’expédition et met à sa disposition une fusée et son équipage, en échange d’un bon pourcentage sur les retombées économiques (99,90% et quelques).
Dans la lune est une web série humoristique de science-fiction, tendance steampunk ou retro-futuriste, inspirée de l’univers de Jules Verne et de Méliès transposé à l’ère des réseaux sociaux. Elle est basée sur de quatre personnages très différents les uns des autres (le professeur aristocrate, la pilote féministe, le robot syndicaliste et le sélénite rêveur).
Composée de 12 épisodes de 3 minutes, la saison 1 décrit les péripéties typiques du voyage vers la lune : problèmes techniques, difficultés de communication, relations exacerbées entre les personnages… Le huis clos délirant de la fusée apparaît comme un révélateur des travers de notre société contemporaine.

Un projet de web-série de Marc Caro
Co-écrit avec Sylvain Chantal et Jean-Philippe Dugand

Développé avec France Télévisions Nouvelles Ecritures

Publicités

L’accueil

Farhad, Wahid, Waafa, Diezo et Abdallah sont des demandeurs d’asile que Marine Place a hébergés quelques semaines chacun. Elle a partagé avec eux son toit et sa vie de famille. Ils ont poursuivi leur route mais leur visage, leur sourire, leur histoire font maintenant partie de sa vie, de son histoire. Ils ont bousculé ses habitudes et son regard sur le monde.
Elle n’est pas la seule à ouvrir sa porte aux réfugiés. Partout en France des familles, des communautés, des associations, des villes et des villages choisissent de garder les yeux ouverts et de s’engager, comme en résistance et à contre-courant des discours ambiants qui agitent la peur et poussent au repli sur soi.
Dans un road-movie à travers les routes de France et au rythme de ses questionnements, Marine Place va à la rencontre de ces hommes et ces femmes qui transforment leur indignation en une quête de solutions.

Un projet de Marine Place

EnregistrerEnregistrer

Il était une fois en Artois

Dans le monde populaire des courses du Nord, les jockeys sont les ouvriers d’un spectacle que les turfistes alimentent modestement de leurs petits revenus. La course est leur opium, une manière d’exister. Jeremy, l’ancien espoir, se retrouve comme missionné pour faire gagner quelques billets à ces hommes qui se sont sacrifiés pour lui payer sa bête.
Succédant à Denis à la tête de l’écurie, Jeremy devra choisir : maintenir tradition et fidélité, ou courir de nouveaux chevaux pour satisfaire son ambition, quitte à remettre en question le contrat passé avec son beau-père.

Un projet de Maxence Voiseux

En coproduction avec Alter Ego Production

Les véritables aventures des femmes de marins

À quoi rêvent les femmes de marins ? D’amour et d’eau salée ?
Pas forcément ou pas toujours…
Devenue femme de marin par hasard, Marie Benoist se lance à la rencontre de ces aventurières du quotidien ; en parlant du mythe et de l’imaginaire attachés à cette figure, elle tente de saisir la réalité de la vie de ces femmes d’aujourd’hui… Pour peut-être découvrir que « les femmes de marins » ne sont pas forcément des « femmes de chagrin », mais les exploratrices de ce qui fonde le désir et la vie de couple quand la mer vous sépare.

Un projet de Marie Benoit

EnregistrerEnregistrer

La digue du Job

Karen et Lee Wood, agriculteurs biologiques installés dans les Pyrénées, se retrouvent confrontés à la vision administrative de l’écologie Made in France: comme de nombreux petits propriétaires riverains de cours d’eau, ils ont reçu un courrier les invitant à envisager la destruction de leur digue ou de leur moulin au nom de la « continuité écologique ». Que signifie ce concept, devenu la pierre angulaire de la politique française en matière de biodiversité?

Enquête documentaire, le film accompagne Karen et Lee dans leur combat pour préserver leur environnement, tout en dénonçant la logique absurde et dangereuse mise en œuvre par les administrations qui interprètent à leur manière les directives européennes. Comme pour le remembrement rural dans les années 70, les conséquences économiques et écologiques de ces opérations de destructions des digues risquent d’être dramatiques.

Un projet documentaire de Vincent Barthe et Virginie Mailles Viard

12112020_714091048722677_8312645567442037041_n

Les Philous

Les Philous, c’est un outil de médiation numérique, pédagogique et ludique 
autour de la morale, la philosophie et la citoyenneté
pour les enfants de 8-10 ans, leurs parents, leurs enseignants.

Des phrases comme on en dit tous les jours sans réfléchir : « et si je te le faisais », « c’est pas moi qui ai commencé », « si tout le monde faisait comme toi »… Avec Ethok, son frère, sa sœur Lilou et ses amis, les enfants sont invités justement à y penser et à en parler en vrai, à faire circuler leurs idées de la cour de récré à la classe, de l’école à la maison, avec l’aide des adultes.

On retrouve l’univers des Philous dans une série de dessins animés de 3’ à la télé, sur un site web, sur un TBI, sur une tablette, et en livre papier.

Un projet numérique de Christelle Didier

philous1

Lille-Opéra – Thomas Bousquet & Eric Deschamps

Avant le lever de rideau, une production d’opéra mobilise une dizaine de corps de métiers : artisans, techniciens, artistes, administrateurs… autant de corps au travail !

Peut-­être davantage encore que le théâtre ou le cinéma, l’opéra est la forme d’art la plus collective qui soit, un spectacle total associant musique, chant, danse, théâtre…
Une maison d’opéra ressemble à une ruche fourmillant d’activités humaines où travaillent des individus complémentaires, une fabrique d’images et de sons où se joue… une musique à voir !

À rebours des clichés, ce film est une invitation à (re)découvrir l’Opéra de Lille : un endroit insolite où se pratique un art, bel et bien vivant et contemporain.

IMG_2400