En quête des nouveaux herboristes

Le 11 septembre 1941, le Régime de Vichy supprimait le certificat d’herboriste, créé sous Napoléon. Dès lors, la profession, majoritairement féminine, était censée s’éteindre après le décès des derniers certifiés. Et pourtant, le Syndicat des Simples revendique aujourd’hui environ 600- Paysans-Herboristes, qui perpétuent les savoirs et les usages de cette pratique empirique, héritée des débuts de l’humanité.
L’herboristerie se place en complémentarité avec la médecine allopathique et la pharmacie, sa rivale historique : après avoir réussi à mettre sous tutelle l’herboristerie dès 1803, la montée en puissance de l’industrie pharmaceutique a précipité sa fin. À la manière d’une enquête, le réalisateur, Daniel Schlosser aux acteurs et aux enjeux de l’herboristerie et à l’histoire, souvent négligée, de la « médecine des pauvres ». Il est, depuis de longues années, consommateur de plantes médicinales et cherche à comprendre pourquoi l’usage de ces plantes –qui connaît un véritable engouement des publics – recouvre aujourd’hui une réalité hétérogène, parfois sujette à confusion et plus ou moins encadrée par la loi. Quelles sont les difficultés et les motivations de ceux et celles qui veulent renouer avec l’herboristerie ?

Ecrit et réalisé par Daniel Schlosser

En coproduction avec Faites un Voeu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s