La presqu’île

A Gravelines, depuis 30 ans, des pêcheurs se relaient jour et nuit, toute l’année, pour attraper le poisson qui prolifère comme par miracle sur un bout de côte artificielle. Ces ouvriers de la région marquent ce paysage industriel de leur empreinte d’une manière tout à fait singulière. Mais face à eux, la plus grosse centrale nucléaire d’Europe dicte son rythme et sa loi sur les lieux.
Durant le rythme d’une année, nous accompagnons ces hommes dans la fragilité de leur présence sur cette terre où flotte continuellement une atmosphère de fin du monde et découvrons avec eux que derrière la précarité de l’existence se cache une force insoupçonnée.

Sans titre

Réalisé par Baptiste Janon
Co-écrit avec Rémi Pons

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s